Exposition Arnaud Roiné

Regards et préjugés

La culture chez les jeunes en question

Arnaud ROINÉ

Du 22 mars au 2 avril 2021

Au terme d’une résidence commencée il y a un an, Arnaud ROINÉ nous présente son exposition Regards et préjugés – La culture chez les jeunes en question. Exposition qui débutera le lundi 22 mars 2021, journée de lancement de la 32ème Semaine de la presse et des Médias, au sein du lycée Professionnel Pierre et Marie Curie à Château-Gontier sur Mayenne avant de partir en itinérance dans les établissements ayant pu accueillir le photojournaliste.

Une résidence de près de 150 heures d’intervention, chamboulée par le confinement.

La Communauté de Communes du Pays de Château-Gontier, dans le cadre du PRESSTIVAL INFO et l’agence culturelle départementale Mayenne Culture ont souhaité accueillir pour la première fois une résidence de journaliste à l’initiative et avec le soutien de la DRAC des Pays de la Loire et le concours de la DSDEN53. C’est le photojournaliste mayennais Arnaud ROINÉ qui a été retenu pour cette résidence dont la thématique centrale était « les jeunes et la culture à l’ère du numérique ».


Ancien photographe à l’Élysée et au sein de l’armée française, le photojournaliste, indépendant depuis 2018, a travaillé tout au long de sa résidence avec plus de 250 jeunes, de l’école primaire à l’université, sur la sensibilisation d’un large public aux rôles que jouent l’information et le journalisme dans nos sociétés. Ces rencontres étaient aussi l’occasion d’inviter les classes à se poser des questions sur ce que l’on voit, entend ou lit, que ce soit dans les médias dits classiques ou sur supports numériques, d’être exigeants vis-à-vis des informations qui nous sont proposées.

Arnaud ROINÉ a ainsi entamé la première intervention de sa résidence « d’éducation aux médias et à l’information » le 6 janvier 2020 pour une durée de 5 mois. Contraint par l’épidémie de Covid-19, il l’animera jusqu’en novembre 2020 et aura également pour but d’interroger la manière dont les jeunes pratiquent, vivent ou consomment la culture. Il s’agit de questionner le rapport des jeunes à la culture au sens large, de la littérature au manga, du cinéma à YouTube, des cultures dites « classiques » aux plateformes numériques, et ce que cela nous révèle sur eux.


En allant à la rencontre d’une trentaine de jeunes et d’adultes, professeurs, libraires ou artistes-enseignants, ce reportage a donné lieu à la réalisation de l’exposition Regards et préjugés. La culture chez les jeunes en question, une série combinant portraits photographiques et témoignages.

Que lisent-ils ? Regardent-ils ? Écoutent-ils ? Comment la crise sanitaire a impacté leurs habitudes ? De novembre 2020 à janvier 2021, Arnaud Roiné a posé ces questions à une quinzaine de jeunes, de 7 à 19 ans, ainsi qu’à une dizaine d’adultes dont les métiers se situent à de parfaits postes d’observation du sujet.


Si le développement des nouvelles technologies et la crise sanitaire recomposent voire redéfinissent la nature même des pratiques culturelles et artistiques, cette exposition montre et démonte l’image que la société veut attribuer à la jeunesse. Certes, les jeunes profitent des avantages fournis par ces outils numériques, fenêtre sur le monde, mais conscients des dangers d’internet, ils ressentent aussi le besoin de s’éloigner des écrans.

À travers ses photographies sublimées/légendées par des témoignages sincères et en toute simplicité, Arnaud ROINÉ nous livre le portrait de ces personnages rencontrés. Des loisirs pratiqués seul ou à plusieurs, à la maison ou ailleurs, des découvertes de nouvelles passions artistiques et culturelles où le numérique sert aussi d’outils d’apprentissage, de création, de partage, la crise sanitaire a montré l’importance de la culture chez les jeunes, sous toutes ses formes.


Cette exposition nous dépeint une complémentarité entre les outils numériques et les pratiques culturelles traditionnelles, où il faut cultiver la curiosité et l’esprit critique de ceux qui feront le monde demain.